Billets d’humeur

Communiqué | Appel à la vigilance

La Japan Karate Association Paris® appelle tous les membres et amis de la JKA à la plus grande vigilance quant aux fausses informations mises en ligne, sur internet ou sur les réseaux sociaux, par des personnes ou associations souhaitant faire commerce du karate en utilisant, sans autorisation, le nom et l’image de la JKA.

Nous souhaitons tout d’abord rappeler qu’en France, seules deux organisations sont officiellement reconnues par JKA HQ — Tokyo, Japon : France JKA et JKA/WF France.

A Paris, à ce jour, seules trois associations sont membres de la JKA ;

  • CKF 12 (via France JKA)
  • JKA SHOTOKAN PARIS 11 (via France JKA)
  • JKA PARIS® (via JKA/WF France)

Attention : si vous n’êtes pas membre de l’une de ces trois associations, vous n’êtes pas membre de la JKA ! (suite…)

Publicités

Communiqué | Japan Karate Association Paris® est une marque protégée

Japan Karate Association Paris® est une marque déposée auprès de l’Institut national de la propriété industrielle (INPI).

Le logo associé a également été déposé.

Cet enregistrement lui confère la protection édictée par les dispositions légales (article L 711 et suivants et R 712-1 et suivants du Code de la Propriété Intellectuelle) et par la directive 2008/95/CE.

Toute utilisation non autorisée est une contrefaçon et expose son auteur à des sanctions civiles et pénales.

Les Dojos Yon & Vie, amis de la JKA Paris

Merci aux Dojos Yon & Vie de Karaté pour leur amitié fidèle et le lien sur leur site internet.

dyvk

Filiation et Affiliation

C’est avec l’unique lettre d’introduction écrite à ce jour par KASE Taiji Sensei 加瀬 泰治 (voir ci-dessous) que Sensei Marcel LE ROLLAND, le père de Gwenhaël, aujourd’hui instructeur de la JKA Paris, put se présenter au Honbu Dōjō de la JKA, celui de la grande époque, devant NAKAYAMA Masatoshi Sensei 中山 正敏.

Ce dernier confia à IIDA Norihiko Sensei 飯田 紀彦 la charge de parfaire sa formation et c’est ainsi que Sensei LE ROLLAND put intégrer la section karaté de Taishō Daigaku 大正大学.

courriersensei kase

*  Calligraphie de Madame Chieko KASE

En 1977, après une première année d’entraînement qu’on imagine ô combien difficile, Sensei LE ROLLAND fut désigné par KASE Sensei, venu spécialement au Japon, pour représenter la France lors du 2nd IAKF World Karate Championship, qui eut lieu au Nippon Budōkan (Tōkyō).

574950_321188564644559_1681693337_n

Il est toujours bon de rétablir quelques vérités que le temps ou les hommes ont tôt fait d’effacer ou de maquiller…

« Or c’est la mémoire qui fait toute la profondeur de l’homme. » (Charles Péguy)

Oss !

Souvenons-nous !

A l’heure où nos amis belges, que je salue ici, viennent comme chaque année, le 17 juin, de se réunir pour commémorer la naissance de MIYAZAKI Satoshi Sensei 宮崎 哲, qui fut le pionnier du karaté en Belgique, je veux avoir une pensée pour celui à qui, nous Français, devons tout ou presque… je veux bien entendu parler de KASE Taiji Sensei 加瀬 泰治.

A l’avenir, chaque 9 février, nous ne manquerons plus de nous réunir pour saluer la mémoire de celui qui fut l’instructeur en chef de la JKA en France et en Europe.

Oss !

kase-sensei copie

Qu’est-ce que le karaté ?

Extraits de propos libres tenus par KASE Taiji Sensei 加瀬 泰治 sur l’enseignement du karate-dō. Cours pour instructeurs du stage de Gand, 1983.

Chacun peut avoir son opinion et y trouver ce qu’il cherche mais si on laisse aller les choses, il va se produire une transformation irrévocable et l’esprit du karate-dō sera perdu. Ainsi en est-il du judo, qui n’est plus qu’un sport codifié, réglementé, avec des catégories de poids… l’esprit du budō est perdu ! Il faut être d’autant plus prudent que le karaté sera bientôt reconnu comme sport olympique, ce qui risque de ne laisser subsister qu’une caricature de l’art martial originel, qui deviendra un sport, classé dans la catégorie « boxe ». […] L’aspect sportif, le shiai, ne date que d’une vingtaine d’années ; avant, on ne pratiquait que le jiyu ippon kumite, mais dans un climat de telle concentration qu’on retrouvait la sensation de mettre sa vie en jeu sur une seule attaque, alors qu’aujourd’hui, dans une compétition où l’on compte les points, chacun se lance fougueusement, sachant qu’il ne risque rien. Cela n’est pas l’esprit du budō ! Il faut travailler constamment à déployer le maximum de puissance et d’efficacité ; c’est pour cela qu’il est nécessaire de contrôler les coups sinon, sans puissance, le contrôle n’est pas nécessaire. (suite…)

OSS !

Le mot « OSS », d’origine japonaise, est devenu pratiquement un langage véhiculaire dans le monde du KARATE, compris et échangé parmi de nombreux pratiquants de plusieurs nationalités non seulement à l’occasion des accueils quotidiens mais aussi pour remplacer des expressions telles que « Merci », « Enchanté(e) », « Au revoir », « Entendu » et « J’ai compris ». Il doit être émis du bas-ventre et être accompagné d’un salut approprié qui dénote du respect, de la sympathie et de la confiance envers le prochain.

Le [OSS], transcription phonétique, s’écrit, en fait, en deux caractères chinois [押忍]. Le premier caractère  [押], signifiant littéralement [pousser], symbolise l’esprit combatif, l’importance de l’effort et d’affronter tous les obstacles, les repousser et avancer avec une attitude positive immuable.

Le second  [忍], signifiant  [souffrir], exprime le courage et l’esprit de persévérance ; supporter les douleurs et résister aux moments de dépression avec patience et sans renoncement, en gardant toujours le moral haut.

La jeunesse possède ces qualités physiques et morales pour affronter toutes les épreuves, et c’est ce qui définit la jeunesse. Cependant, elles seront maintenues et développées seulement par un effort quotidien persévérant. « Le talent n’a aucune valeur sans le travail » comme on dit. Le mot d’ordre pour rappeler cette maxime aux jeunes pour qu’ils prennent une résolution, se la communiquent et s’encouragent mutuellement était d’après ce qu’a appris l’auteur, la fonction du mot [OSS], lorsqu’il fut employé, pour la première fois peut-être, parmi les élèves de l’Ecole Navale Japonaise.

Le mot [OSS] ne doit pas être prononcé à la légère. Dès maintenant, refaites un examen de votre attitude, posture, état d’esprit, prononciation et de leur harmonie ; le buste s’incline tout en gardant le tronc droit, menton rentré, tout en articulant le mot. Le mouvement, la respiration et l’articulation ainsi exécutés contribuent tous à remplir le bas-ventre – TANDENavec du KI et de la force. Si l’on se réfère aux principes de [AUN] quand on exprime [OSS], la respiration et le son s’exécutent en IN. AUN (a-u-n), une méthode de respiration pour harmoniser l’Etre avec l’Univers, siginfie [Ciel et Terre], [Yin et Yang] (Inyo) qui sont les éléments contraires (négatifs et positifs) qui composent notre Univers.

De sa part, l’auteur essaye et tâchera de faire connaître au monde la signification, la valeur et la façon d’exécuter ce mot.

 © S.K.I. Kumite Kyōhan (1987) – Hirokazu KANAZAWA